Expatriation Egypte
Portail de l'expatriation en egypte, et de la mobilité internationale.

Egypte
France




 

ACTUALITES

 

France



Revue de presse en provenance de la France.
 

Expatriation & Retraites: le coût du rachat de trimestres pour les expatriés va quadrupler
La réforme des retraites est l´une des priorités pour le gouvernement français en 2010, des textes sont déjà entrés en application et ont transformé le régime, notamment pour les expatriés.
Les salariés ayant exercé une activité professionnelle à l´étranger et n´ayant pas volontairement cotisé pendant cette période à la Caisse des Français à l´étranger peuvent racheter leur période d´expatriation pour améliorer leurs droits à retraite. 

Le coût de ce rachat était jusque-là particulièrement attractif, puisque calculé sur une base forfaitaire. Mais  la loi pour le financement de la Sécurité sociale pour 2010  a mis fin à ce principe. A compter d´une date fixée par décret, mais qui sera au plus tard celle du 1er janvier 2011, le coût s´alignera sur les "rachats Fillon" ( la date du dépôt de la demande fera foi )

Il faut donc faire vite puisque  la société Novelvy Retraite, spécialisée dans la reconstitution de carrières, a fait le calcul : un assuré âgé de soixante ans et disposant de revenus supérieurs à 34.308 euros (plafond de la tranche A) devra verser 4.162 euros pour racheter un trimestre, alors que jusqu´à présent, il lui en coûte 1.472 euros ! Les études  montrent que le coût, pour huit trimestres rachetés, va donc bientôt être mutliplié par 5 ou 7...

«Jusqu´à présent,  on peut  s´acquitter a posteriori des cotisations retraite, en fonction de son salaire de l´époque.  Autrement dit, il est  possible de valider une année de stage à l´étranger pour quelques centaines d´eurosNous appelons tous nos clients expatriés à un moment de leur carrière pour les alerter » indique  Pascale Gauthier au journal La Tribune car la fin de ce régime est avantageux et bel et bien programmé pour cette année. 

Mais attention pour racheter ses trimestres avant la date fatidique, il  faut  respecter plusieurs conditions.

D´abord évidemment,  ne pas avoir cotisé à la Caisse des Français à l´Etranger car dans ce cas, vous avez déjà fait «le plein» de trimestres.

Ensuite, si vous avez travaillé dans un seul pays étranger, ayant des conventions bilatérales avec la France (comme dans l´Union Européenne ou aux Etats-Unis), les trimestres sont déjà considérés comme validés, bien que non cotisés. 

Mais en cas de séjours dans plusieurs pays, c´est celui dans lequel vous avez passé le plus de temps qui sera pris en compte. Le rachat des autres années présente donc un intéret certain. 

Les expatriés retraités sous la loupe du gouvernement
Le gouvernement Fillon a donc besoin d´argent pour renflouer les caisses et le cherche partout: d´après le journal Le Parisien ,  de nouvelles mesures sont en préparation pour renforcer le contrôle sur ces retraités qui vivent à l´étranger. 

La cible: les membres de la famille qui «oublient» de déclarer un décès pour toucher la pension de la personne disparue. L´enjeu est important: un million de retraités expatriés, répartis dans 172 pays, touchent chaque année 3 milliards d´euros de retraite.

Actuellement, le seul moyen de contrôle est un « certificat de vie», censé prouver que le retraité n´est pas mort. Sans ce précieux bout de papier, pas de pension. Mais le contrôle a l´étranger est forcément moins rigoureux qu´en France, la fraude est donc possible mais  selon les syndicats, elle est rare. Le gouvernement veut cependant renforcer les contrôles. Parmi les mesures envisagées par le gouvernement, la possibilité pour les consulats de demander aux caisses de retraite locales du pays de résidence d´enquêter sur la situation des expatriés.


< Retour